GZA

Poitiers, Confort Moderne, Le 02/02/2012.

1991, Staten Island, NYC. Avec ses deux cousins Ol’ Dirty Bastard et RZA, GZA monte le groupe Force of the Imperial Master.

Deux ans plus tard, augmenté de six nouveaux membres, le crew devient le grand Wu Tang Clan, super-groupe protéiforme qui marquera le rap américain de son sceau. Considéré comme le MC le plus cérébral du Clan, GZA se distingue par son habileté à manier la rime, la complexité de ses lyrics, la fraîcheur et la précision de son flow.

Moins démonstratif que Method Man ou Ol’ Dirty Bastard, moins commercial aussi, GZA est pour certains le membre le plus proche de la scène old-school new-yorkaise. Une histoire de racines dont il est d’ailleurs question pour sa venue à Poitiers puisque GZA propose de rejouer sur scène Liquid Swords, son second album solo paru en 1995 chez Geffen Records et salué comme un classique.

Une occasion inratable d’entendre de vive voix le flow mythique de celui que l’on appelle aussi The Genius.

Source : Le Confort Moderne

Myspace : http://www.myspace.com/gza



Laisser un commentaire