Kid Congo

Poitiers, Confort Moderne, Le 12/04/2013

Parmi les tout premiers fans des Ramones à LA, on trouve un gamin mexicain qui, fauché en pleine jeunesse, ne s’en relèvera jamais. La suite ne s’invente pas : Kid Congo est à la fois fondateur du Gun Club, guitariste des Cramps et des Bad Seeds pour quelques disques, partenaire de Make Up, King Khan, Speedball Baby et tant d’autres. Une longue série d’accords magiques qui bourlinguent entre punk, psyché, rockabilly et blues sous les doigts du plus underground des mariachis. Avec le Pink Monkey Birds, il porte plus fièrement que jamais costume, bottines et moustache et réinvente ses propres règles pourvu qu’elles soient sexy, drôles, dangereuses et rebelles.

Kid Congo n’est pas musicien, c’est un chaman qui n’en finit pas d’exhumer les esprits vaudou du rock’n’roll, des paillettes plein les poches.

Source : Le Confort Moderne

Facebook : https://www.facebook.com/pages/Kid-Congo-and-The-Pink-Monkey-Birds/



Laisser un commentaire