MISSILL

Civray, Festival Au Fil Du Son, le 25/07/2014

La bouillonnante Missill, née en 1983, est passionnée de culture hip-hop et se démarque tout d’abord dans l’art du graffiti, qu’elle pratique à outrance (de préférence la nuit) depuis ses 14 ans. Elle poursuit ensuite professionnellement dans le graphisme, fait ses armes en dessinant et concevant logos, vêtements, flyers publicitaires, qu’elle distribue par exemple lors des soirées Rumble in the Jungle au Batofar, puis à l’Astrolabe à Paris. Elle y fait ses débuts dans la musique, son autre passion.

Complétant ainsi l’éventail de ce qui se dessine comme une œuvre urbaine, pluridisciplinaire, colorée et cohérente, après la conception de pochettes d’albums (pour Laurent de Wilde, Llorca, le label Uwe) et de sites internet, Missill joue en DJ aux Transmusicales de Rennes en 2003. C’est le début d’une tournée des principaux festivals français qui la révèlent comme une véritable artiste de scène.

Une fille aux commandes

Missill est plus qu’une « warm-up DJ », son hyperactivité (le mot qualifie ses multiples activités professionnelles mais aussi son comportement, car la demoiselle ne tient véritablement pas en place) rendent ses sets indispensables pour les stars dont elle partage la scène, des pionniers Afrika Bambaataa, Wu-Tang Clan, CARL Craig, Public Enemy et Laurent Garnier, aux jeune phénomènes internationaux comme M.I.A., Digitalism, Santogold

Missill ne connait pas la notion de genres ni de limites, rock, electro, hip-hop, funk, break-beats, tout convient à ce qu’elle définit comme une quête de « puissance sonore » qui la fait rapidement créer ses propres bootlegs et titres originaux.

Productions personnelles

Son premier album, Mash Up, sort en 2005. Salué par la presse, il lui ouvre les portes d’une carrière internationale à 22 ans : du japon à l’Allemagne, de l’Angleterre au Brésil, elle se produit dans les plus grands clubs du monde, accumulant plus de 350 concerts en trois ans. En 2008, la graphiste-DJ confie judicieusement à une grande agence de Design japonaise, la bien nommée Furi Furi, la réalisation du clip de « Forward », premier extrait de son second album, Targets, paru en mars 2008.

Reine du buzz médiatique

Les medias accrochent (Radio Nova, l’émission Cult de France 5, elle mixe live lors des soirées Technikart, Trax, Canal+) et le public suit. Il semble impossible de stopper l’ascension de ce « Missill » digne représentante du crédo punk Do It Yourself. Pour ultime preuve, elle a récemment permis à ses fans de se retrouver au sein d’une communauté originale, en créant sur son site leur Avatar à partir des personnages colorés (déclinés sur ses disques, etc) qu’elle a elle-même conçus et dessinés.

Source : Music Story Anne Yven

 

Site Web et Page Facebook



Laisser un commentaire