Nadine Shah

Poitiers, Le Confort Moderne, Le 20/03/2014

Ses origines norvégiennes et pakistanaises n’y ont rien fait. C’est en Angleterre, dans le rock anglo-saxon pur jus, que Nadine Shah trempe ses chansons. Avec Nick Cave et PJ Harvey, les monstres sacrés de cette histoire anglaise, penchés sur le berceau de cette artiste sidérante de justesse et de beauté. Nadine Shah possédait déjà un atout considérable : une belle voix sombre et puissante digne de quelques divas jazz comme Etta James ou Diamanda Galas. L’Angleterre lui aura transmis tout le reste : une écriture au sang d’encre, un romantisme sur le fil, un penchant inquiétant pour les parcours brisés et les ambiances grinçantes à couper au couteau. Il n’y a guère que la contrepèterie de son premier album, Love you dum and mad, qui verse un peu dans l’humour… noir.

Site Web



Laisser un commentaire