Photographier la voie lactée


Parce que plusieurs personnes m’ont demandé comment j’avais fait pour mettre la voie lactée dans la boite, voici un petit billet sur ce blog pour tout vous dire 🙂

  •  – Question matériel d’abord, c’est comme beaucoup de poses longues de nuit, il vous faut :
  • Un trépied stable
  • Votre réflex
  • Un grand angle avec la plus grande ouverture possible
  • Une télécommande (Le retardateur sur deux secondes, ça marche bien aussi)
  • Un ordi pour la post prod
  •  – Question réglages maintenant :
  • Mode M  (B si vous souhaitez dépasser les 30 secondes)
  • Pleine ouverture (le chiffre f/ le plus petit possible)
  • Mise au point manuelle (ben ouai, dans le noir, l’AF n’y arrivera pas)
  • Hauts isos (pas trop non plus pour garder une image propre)
  • Et un relevage de miroir pour les puristes
  • Ici, pour être exact, j’ai utilisé un Canon 5DII et le 15mm f/2.8 fisheye de la même marque, mes exifs sont : mode M, 30sec, 3200isos, f/2.8 et l’image à fait un petit tour rapide dans Lightroom.
  •  – Plusieurs choses importantes pour ce genre de photos :
  • La nuit doit être claire (logique)
  • Il faut être à l’écart de toute source lumineuse (une nuit sans lune loin des villes est idéale)
  • Ne pas dépasser les 20/30secondes pour bien figer les étoiles et ne pas se retrouver avec des petits traits à la place de petits points
  • Penser à s’équiper chaudement et ne pas oublier la frontale…
  • Voilà, vous savez tout ! Alors à l’occasion, n’hésitez plus ! Ça vaut vraiment le coup de se motiver ! 😉

Laisser un commentaire